La crise sanitaire ne doit pas nous empêcher d’être écoresponsables

L’épidémie de COVID-19 a suscité des réponses rapides de la part des citoyens, associations, entreprises et autres institutions pour limiter sa propagation. Ainsi, les petites mains se sont mobilisées pour venir en aide aux plus fragiles, produire des solutions hydroalcooliques, des masques et des visières. Cependant, malgré l’urgence, il ne faut pas oublier que cette production massive est génératrice de déchets. Que ce soit à travers l’usage de gants ou de masques jetables, ce sont des tonnes de déchets plastiques supplémentaires qui sont produits. Or, comme ces déchets sont souillés et potentiellement contaminés, ils ne sont pas recyclés. Mais la crise du COVID-19 ne doit pas nous résigner ou devenir une excuse pour faire un trait sur nos engagements écologiques. En effet, des solutions simples existent si l’on veut bien se donner la peine :

  • Concernant les gants, il vaut mieux privilégier un lavage des mains plus régulier et réserver leur usage dans des cas très spécifiques. Si vos mains ne contiennent pas de plaies, il n’y aucun risque que le virus passe la barrière cutanée. De plus, les gants peuvent aussi être une source de contamination lorsqu’ils sont mal utilisés. Si vous touchez votre visage ou votre téléphone portable par exemple, ils n’auront servi à rien et ils peuvent engendrer un faux sentiment de sécurité en plus de générer un déchet.
  • Pour le port du masque, il existe de plus en plus de masques en tissus lavables et donc réutilisables. Il est même possible de s’en confectionner à l’aide de tutoriels (bien suivre les recommandations sur la fabrication puis le lavage et le séchage) ou d’en commander à des artisans locaux. Le masque en tissu est utilisable dans la plupart des cas sauf pour les soignants ou les malades du COVID-19 pour lesquels il est préférable d’utiliser un masque FFP2. Par exemple, les employés de Bio Stratège Guyane sont équipés de masques en tissu confectionnés par @doomymask.
  • Concernant les solutions hydroalcooliques, nous vous prions de bien vouloir recycler les bouteilles via le tri sélectif. Pour le partenariat avec la CAF de Guyane, c’est 200 bouteilles qui seront réutilisées au laboratoire de Bio Stratège Guyane avant d’être recyclées.

Dans certains cas où il n’est pas possible d’utiliser des solutions durables comme pour les mouchoirs en papier (les mouchoirs en tissu ne sont pas recommandés),  nous vous prions de jeter vos déchets dans les poubelles pour ne pas qu’ils se retrouvent dans la nature et polluent les écosystèmes. Un masque chirurgical qui doit être utilisé au maximum 4 heures met plus de 450 ans à se dégrader.

Vous avez été nombreux à vous émerveiller devant la résilience de la nature pendant ce confinement. Ne laissons pas les mauvaises habitudes reprendre le dessus et creusons nous la tête pour poursuivre nos efforts afin de continuer à voir ces belles images.