Bio Stratège Guyane soutient les peuples autochtones

Drapeau des peuples autochtones de Guyane

En Guyane Française comme dans le reste du monde, les autochtones sont particulièrement vulnérables face à la pandémie de COVID-19 qui sévit sur le globe. En plus d’avoir un système immunitaire fragilisé par le mode de vie occidental, certains vivent isolés et loin des services de santé. Aussi, ils sont les premières victimes de la pollution et des conséquences néfastes de l’orpaillage illégal. La sonnette d’alarme est donc tirée depuis le début de l’épidémie sur la situation des autochtones. Et pour cause, en Guyane, depuis près d’un mois et demi, la majorité des cas de coronavirus ont touché ou touchent encore des autochtones. Nous leur apportons notre soutien ainsi qu’à toutes les familles qui subissent cette épidémie.

Partenaires de l’Action Solidaire visant à produire des solutions hydroalcooliques en Guyane

 

Dès le début du confinement, Bio Stratège Guyane s’est engagée dans une action solidaire avec le MEDEF Guyane et des entreprises locales pour produire en urgence de la solution hydroalcoolique pour l’antisepsie des mains sur la base des recommandations de l’OMS. Les premières bouteilles ont donc été distribuées au personnel soignant par la Collectivité Territoriale de Guyane et la Préfecture ainsi qu’aux professionnels de santé libéraux par l’URPS Pharmaciens. La production a été financée dans un premier temps par des dons réalisés par les entreprises partenaires puis via des sponsorings.

 

Ce lundi, Bio Stratège Guyane a décidé de financer 300 bouteilles de 500 mL de solution hydroalcoolique pour venir en aide aux populations autochtones les plus vulnérables. Pour cela, notre Directrice des opérations, Claudiane Flora a remis la moitié de ces bouteilles aux Centres Délocalisés de Prévention et de Soins (CDPS) qui ont les moyens logistiques pour approvisionner les territoires amérindiens de l’intérieur de la Guyane.  L’autre moitié a été offerte à l’Organisation des Nations Autochtones de Guyane (ONAG) qui les répartira dans les villages amérindiens du littoral.

Malheureusement, le besoin en solution hydroalcoolique des communautés autochtones n’a pas pu être comblé et nous comptons donc sur la solidarité d’autres entreprises ou institutions sponsors qui seraient en mesure de financer les dons complémentaires. Nous faisons également appel à votre aide pour leur fournir les masques qui leur font défaut.

Remise des bouteilles de SHA à l’équipe d’Alexandre Sommer, Vice-président de l’ONAG
Distribution par l’ONAG dans le village Palikur de la Petite Chaumière
Explication des consignes de sécurité et du mode d’utilisation avant la distribution de la solution hydroalcoolique

Leave a comment